Site Loader

Éditorial

« Solida… what ? » Voilà comment j’imagine les footballeurs de première division anglaise lorsqu’on leur parle de solidarité. En apprenant la nouvelle, j’ai cru à une blague. Logique, on était le 1er avril. Et non, il s’agit là d’une bien triste réalité. Le syndicat des joueurs de Premier League, la Professional Footballers’ Association s’oppose à une baisse des salaires de leurs petits protégés. Ce n’est pas par plaisir que l’association organisatrice du championnat anglais, la Football Association Premier League veut baisser leur salaire de 30 % : c’est par nécessité ! L’objectif est simple : aider les clubs à limiter les effets négatifs de l’épidémie de Covid-19 sur leur économie. Beaucoup d’équipes anglaises ont mis leurs employés au chômage partiel tout en continuant à verser l’intégralité des salaires des footballeurs. Pourquoi les joueurs sont exemptés ? Pourquoi un jardinier devrait-il « payer » davantage que David De Gea, gardien de Manchester United et joueur le mieux rémunéré d’Angleterre avec 420 000 euros par semaine ? Parce qu’ils ont beaucoup d’argent donc ils font comme bon leur semble ? Non, cela ne devrait pas fonctionner comme ça. Comme dit le proverbe « L’union fait la force ». Si tout le monde apporte sa pierre à l’édifice, la situation économique ne pourra que s’améliorer.

Toujours aucun accord n'a été trouvé pour la réduction des salaires des joueurs de premier League ©️ Pixabay
Toujours aucun accord n'a été trouvé pour la réduction des salaires des joueurs de premier League ©️ Pixabay

La raison évoquée par le syndicat des footballeurs pour justifier le refus de la baisse des salaires n’a pas de sens. Ce dernier a annoncé la perte de 227 millions d’euros en revenus fiscaux pour l’état britannique. L’argent est donc plus important que l’humain ? Nous n’avons pas la même vision du football. Je vois la solidarité comme une valeur essentielle dans ce sport, que ce soit sur le terrain ou en dehors ! Comment peuvent-ils se regarder dans une glace en sachant qu’ils n’apportent aucune aide à un salarié du club qui connaît peut-être des difficultés financières ? En revanche, d’autres joueurs comme ceux du FC Barcelone n’ont pas hésité à réduire leur salaire de 70 % afin que les employés soient, eux payés à 100 %. Les joueurs de football sont les modèles de milliers d’enfants sur la planète. Mieux vaut qu’ils retiennent l’image d’un footballeur solidaire plutôt que celle d’un pousse ba-balle égoïste

circle-cropped (1)
Maxence Perret

Rédacteur

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *