Site Loader

Pierre Rigaux, biologiste de formation, est l’auteur d’un nouvel ouvrage : Pas de Fusil dans la Nature, publié le 18 septembre 2019 aux éditions HumenSciences. Un manifeste anti-chasse, dont la préface a été rédigée par Nicolas Hulot, ancien ministre de l’environnement. Engagé pour l’écologie et expert naturaliste, Pierre Rigaux nous livre son point de vue sur la chasse.

©Pierre Rigaux - Facebook

« Je suis devenu naturaliste pour tenter de mieux connaître et de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons, et surtout pour protéger ce que notre espèce détruit. »

« Dès l’enfance, j’étais spontanément attiré par la vie sauvage : oiseaux et insectes du jardin, plantes des bords de chemin, mammifères secrets des forêts… » C’est par ces mots que commence Pierre Rigaux. L’expert naturaliste a changé depuis ses premières découvertes à quatre pattes dans l’herbe tendre. Pour autant, sa passion et son envie de protéger la nature restent intactes. Titulaire d’un master en biologie et d’un DESS en géographie, Pierre Rigaux n’est pas devenu expert du jour au lendemain. Son expérience, il l’a gagné en travaillant avec des associations de protection de la nature. En vue de ce travail de gardien de la faune et de la flore, il est souvent en contact des chasseurs. Dès que le mot « chasse » est prononcé, on le sent se tendre. Il passe sa main sur sa barbe avant de poursuivre : « Aujourd’hui, dans un pays comme la France, ou plus largement pour l’immense majorité des humains, la chasse n’est plus utile à la survie. Dès lors, faire souffrir et tuer volontairement des animaux sans nécessité me semble inacceptable. »

Une Plume Incisive

Le naturaliste, âgé de 39 ans, résume l’objectif de son essai anti-chasse : Pas De Fusil Dans La Nature.

« C’est avant tout une description la plus objective possible de ce qu’est la chasse aujourd’hui en France. »

Quant au titre de son livre, il déclare : « Il donne clairement l’angle, ce que ne font hélas pas la grande majorité des associations de protection de la nature françaises qui ne souhaitent pas ou n’osent pas proposer de vision radicale sur ce sujet. » Au coeur de son ouvrage, l’auteur souhaite proposer une société sans chasse. Il veut montrer l’absurdité du slogan des chasseurs. Avec un sourire moqueur, il le prononce : « premiers écologistes de France », autoproclamés par la fédération des chasseurs. Une vaste blague pour celui qui vient d’écrire 288 pages contre la chasse : « Quant à toutes les actions dites écologiques des chasseurs, elles pourraient être menées sans tuer d’animaux. »

L’écrivain n’en est pas à son coup d’essai. En effet, il est déjà auteur de plusieurs articles, le rédacteur d’un blog et le gérant d’une chaîne YouTube. Pierre Rigaux est un autodidacte et un touche-à-tout. Indépendant, il cherche autant à protéger la nature qu’à transmettre ses connaissances sur le sujet. Cet amour du monde animal le pousse à entrer en désaccord avec la cause des chasseurs, comme une évidence. 

« On chasse aujourd’hui presque uniquement pour s’amuser, même si une partie des proies sont consommées de façon non nécessaire. A cela s’ajoute un caractère commercial qui génère parmi les pires pratiques : chasse en enclos, recherche de trophées, lâchers de millions d’animaux d’élevage pour la chasse…»

Homme de terrain

« Les humains ont vécu pendant des millions d’années immergés dans ce monde vivant. C’est en nous. Je suis étonné qu’on puisse ne pas être sensible à ce contact du vivant et des éléments.» Pierre Rigaux est un défenseur de la nature, et c’est peu dire. Loin de laisser ses écrits tomber dans l’oubli, le militant agit. Il est très actif sur les réseaux sociaux et participe à de nombreuses manifestations. Il multiplie les vidéos ludiques, parfois militantes, dans lesquelles il donne à voir la richesse de la faune et la flore. L’une des plus vue le montre sur le chantier du CGO, une autoroute en train d’être construite par Vinci à Strasbourg. En alliant ainsi des vidéos d’informations et de découvertes, l’expert naturaliste espère changer la vision humaine,  pour que l’on devienne, nous aussi, protecteurs de la nature.

circle-cropped (6)

Rédactrice multimédia

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *