Site Loader

Un an et demi après un premier projet de haute volée, Bekar revient avec Briques Rouges, une mixtape longue de 18 titres qui dévoile l’étendue de son talent.

Dans le rap français, il y a essentiellement deux centres névralgiques : Paris, Marseille et leurs environs. À de rares exceptions, de nouveaux artistes émergent d’ailleurs. Parmi ces contrées, le nord a eu droit à quelques têtes d’affiches ces dernières années. Au milieu de Gradur, ZKR ou plus récemment Michel, se trouve un jeune rappeur, Bekar. Repéré par quelques titres en 2018, il commence réellement à faire parler de lui l’année suivante avec un premier projet, Boréal. Les douze titres du disque montrent déjà son univers et sa capacité à multiplier les flows dans un même morceau. Grâce à des titres comme La Mort a du goût ou Noir et Bleu, il acquiert une certaine notoriété qui lui permet de signer chez Panenka Music, label de Georgio, PLK ou encore Tsew The Kid. Grâce à ce soutien, il sort une première mixtape, Briques Rouges, en guise de premier long projet.

Le flow

Le propre d’un rappeur, c’est le flow, la façon de poser les mots sur la musique. Il est donc assez facile de reconnaître certains artistes, par leur manière de rapper, tant leur débit est toujours le même. C’est tout l’inverse de Bekar, identifiable uniquement à sa signature vocale, tant il multiplie les flows de manière impressionnante. Plus le disque avance plus il semble se balader sur les productions, illustrant sa capacité d’adaptation en fonction des situations. Au-delà de montrer une vraie technique Bekar joue sur les émotions qu’il veut faire passer en usant de sa voix. C’est particulièrement remarquable sur la première partie du dernier morceau, Avant ça. Parce qu’en plus de pouvoir rapper de toutes les façons, Bekar ose chanter, ce qui lui permet alors d’ajouter une nouvelle sensibilité à son arc.

…et la forme

Pour accompagner ses textes, Bekar a fait essentiellement appel à Lucci’, le même producteur que sur son projet précédent. La plupart des morceaux sont de sa main et créent alors une certaine harmonie. Bien que les titres se distinguent les uns les autres par le flow, les sonorités et les thèmes, l’alchimie entre le producteur et le rappeur est essentielle. Si Bekar est aussi à l’aise sur cette mixtape, c’est grâce à la connexion qui existe entre son producteur et lui. La musique semble lui couler dans les veines et lui permet de faire complètement corps avec celle-ci. La voix, la musique, ne font plus qu’un.


Boréal plantait le décor, Briques Rouges enfonce le clou. Avec cette mixtape, Bekar révèles toutes ces capacités. Le disque est une brique de plus qui lui permettra de construire une grande carrière et d’atteindre les sommets.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *