Site Loader

Avoir un animal de compagnie dans son appartement, est-ce vraiment une bonne idée ? Un animal représente un coût émotionnel et financier qui peut être difficile à assumer. De plus, l’enfermement peut nuire au bien-être de nos compagnons. Pour faire le bon choix, un docteur vétérinaire nous répond.

© Pxhere

63 millions d’animaux de compagnies vivraient en France, près d’un foyer sur deux qui en posséderaient un, d’après une enquête FACCO/TNS SOFFRES publiée en 2015. Avec 80,44 % des français vivant en ville, nombres d’animaux accompagnent leurs maîtres en appartement. Rompre l’isolement, avoir de la compagnie ou par simple amour des bêtes… les raisons d’en avoir un chez soi sont nombreuses. Avec une alimentation adaptée et un environnement sécurisé, avoir un animal en intérieur comme un chat, peut sembler être une bonne idée. Pour le docteur vétérinaire, Dr. Louis Caruel, « Un chat qui vit en appartement est moins exposé aux accidents et aux bagarres dûs aux conflits territoriaux liés au chats entre eux. À la campagne, ils sont plus sujets à des bagarres, des morsures, des infections liées à des morsures ou des maladies infectieuses telle que le coryza ou le typhus ».

Home, not so sweet home

La sécurité physique est bénéfique, mais l’enfermement a d’autres effets plus négatifs. « Un lapin qui vit dans un appartement, généralement il vit seul, il n’a aucune relation avec ses congénères, et a donc une vie sociale très réduite. Ce qu’il gagne en sécurité, il le perd du point de vue de l’équilibre psychologique. » La petite taille de certains foyers peut être un facteur aggravant de ces troubles.

© piqsels.com
© piqsels.com

Les bons gestes

Avant de choisir un animal pour chez soi, il faut savoir que certaines espèces sont plus adaptées que d’autres à la vie en intérieur. « Incontestablement, le chat et les petits rongeurs mais pas le chien. S’il est strictement enfermé dans un appartement, il est très malheureux. Il faut le sortir deux à trois foi par jour ou lui donner accès à une cour fermée, un petit jardin. » 

Une fois l’animal choisi, il faut lui assurer les besoins vitaux, eau et nourriture adaptée, mais aussi lui faire passer des visites médicales. Que ce soit pour les débarrasser de parasites ou pour les piqûres de vaccins essentielles, les visites aux vétérinaires seront régulières en particulier lors de la première année.  « Après il faut passer beaucoup de temps avec lui pour enrichir son existence. Parce que s’il est en appartement et il ne voit son maître que lorsqu’il rentre du travail, alors il a une existence assez pauvre qui l’expose à des problèmes psychologiques ». Les animaux restant des créatures sociales, il faut aussi les présenter à d’autres membres de leurs espèces, en particulier pour les chiens, afin qu’ils puissent tisser des liens. 

Il y aurait 100 000 abandons d’animaux chaque année en France, d’après la SPA. Pour réduire cette tragédie, il est nécessaire d’avoir conscience des coûts et des besoins que nécessite un animal avant d’en posséder un chez soi.

circle-cropped (7)

Rédacteur multimédia

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *