Dossiers

Ils se marieront malgré le confinement

La crise sanitaire actuelle contraint bon nombre de fiancés à reporter leur mariage. Confinement oblige ! Pourtant, certains arrivent à maintenir leur cérémonie à la mairie. C’est le cas de Coline*, qui épousera son conjoint, dans la banlieue lyonnaise, le 16 avril prochain.

© Jenny Kopp – Pixabay

228 000, c’est le nombre de mariages célébrés en France, en 2017, selon l’INSEE. Un nombre qui sera largement en baisse cette année, à cause du confinement. Pourtant, malgré la quarantaine, quelques personnes auront l’autorisation de se marier. C’est le cas de Coline, qui, à 37 ans, se mariera le 16 avril, avec son conjoint, malgré les restrictions gouvernementales. Elle fait partie des rares personnes à en avoir eu l’autorisation. « J’avais prévu de me marier le 16 avril et j’ai demandé à ce que la date soit maintenue ». Et pour cause, Coline est dans une situation particulière. Médecin et maman de deux enfants, elle était, l’an dernier, atteinte d’un cancer. Elle fait donc partie des personnes dites «  fragiles » face au virus. Pourtant, malgré ses antécédents médicaux, elle a décidé de venir en aide aux personnes atteintes du Covid-19. 

Si Coline venait à décéder, sa famille ne serait pas protégée. « Mon statut professionnel permet à ma famille d’obtenir une allocation mensuelle, seulement si je suis mariée à mon conjoint. Mais, ne l’étant pas, ma famille ne touchera rien, s’il m’arrive quelque chose »

Elle a donc demandé une dérogation à la vice-procureure de Lyon, pour pouvoir maintenir la date du mariage. « J’ai dû faire un courrier en précisant les motifs de la demande. C’est elle qui décide ou pas d’autoriser les mariages, mais il fallait également l’accord de l’officier de l’état-civil qui allait célébrer le mariage. » Même si le maintien de la cérémonie a été autorisé, ce n’est pas sans conditions : Seuls les témoins et les enfants des mariés auront le droit d’être présent. Le port du masque sera obligatoire. Chacun devra avoir son stylo pour ne pas entrer en contact avec l’officier de l’état civil lors de la signature du registre. Des précautions nécessaires, que toute personne autorisée à se marier pendant la période de confinement, devra respecter.

A lire  Avant le déluge : à quoi bon écoper ?

* Le prénom a été changé par souci d’anonymat.

circle-cropped (14)

Rédactrice

Rédactrice sur majmedia. Bucolique et mélodramatique… Cela fait plus de vingt piges que je vadrouille, le stylo en poche. Journaliste le jour, écrivaine la nuit, on se retrouve vite pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *